L’ÉTHIQUE POLITIQUE ET L’ÉTHIQUE CITOYENNE SONT UNE SEULE ET MÊME ÉTHIQUE, CELLE DE VEILLEURS RESPONSABLES ET DE CITOYENS LIBRES !

Ce soir nous avons entendu à l’Université de Genève, dans le cadre du cours public de la faculté de théologie protestante, une belle conférence de Moritz Leuenberger, ancien conseiller fédéral socialiste, fils du théologien pratique Robert Leuenberger; malgré mes occasionnels désaccords avec sa ligne politique, je l’ai trouvé très profond et clair.

Il a défendu sa vision politique et éthique avec force et plaidé sans complexes pour les Eglises et les ONG comme des « veilleurs » indispensables, comme contre-pouvoirs face aux décideurs. Il a cité la parabole du bon samaritain, affirmé sa foi chrétienne, et exposé l’idée d’une éthique universelle commune à tous, plutôt que d’éthiques sectorielles qui feraient des politiciens ou des économistes des citoyens plus puissants que les autres. J’étais d’accord avec lui sur de nombreux points. Il a effectué une critique puissante de la distinction classique de Max Weber entre l’éthique de conviction et l’éthique de responsabilité (Le savant et le politique, 1919) et recouru avec finesse aux travaux de Michel Rocard (Ethique et démocratie, conférence donnée au même endroit lors de la première inauguration de notre institut d’éthique, à l’invitation d’Eric Fuchs, de Pierre Bühler et de moi-même) et de Paul Ricoeur notamment.

 

La conférence de Moritz Leuenberger est disponible en version audio sur le site de la faculté de théologie de l’UNIGE: http://www.unige.ch/theologie/

DSC_0019

%d blogueurs aiment cette page :