MADIBA

La mort de Nelson Mandela, survenue le 5 décembre, était attendue depuis plusieurs mois. L’émotion dans le monde et en Afrique du Sud est immense. Comme l’a dit le président Zuma, Mandela est à la fois le plus grand fils du pays et le père de tous ses habitants. Je me souviens avec émoi de notre visite de sa cellule à Robben Island, en 2007. Dans tout le pays, on sentait son immense et exceptionnelle présence. Aux Africains du Sud d’être digne de la charte des libertés qu’il leur a léguée.