MIRACLE SUR CÈNE

La cérémonie des Molières, hier soir, avait lieu à Créteil. Un moment de grâce fut de voir le délicieux Peter Brook s’avancer au bras de Juiiette Binoche, laquelle se souvenait d’avoir vu Ubu Roi de Jarry quand elle avait 13 ans, dans la mise en scène de l’artiste anglais.

Brook s’appuyait sur la simple beauté de la merveilleuse Binoche, plus encore que sur sa canne rendue nécessaire par une subite sciatique.

Il claudiquait de joie et de gravité, défiant avec douceur le monde fou et malade du XXIe siècle.

Toute vie, nous confia-t-il, est boîteuse et amochée, mais avec la Force de l’Amour, le Théâtre du Monde et de notre Vie se transforme en Comédie de Bonté.

Wir sind Bettler (Martin Luther). Peter Brook au Jabok, nous au bras de Juliette: entre les mains de Dieu, et, si nous venons à douter de Lui, de ne plus savoir à quel saint nous vouer, confions-nous à la tendre, à la merveilleuse, à la consolante Puissance de vie qui soutient et transfigure nos croix trop humaines.

 

crédit photos internet : 

http://www.blog1max.com/blog.php?user=plusdecine&category=847

http://www.lepoint.fr/images/2010/11/13/199378-108495-jpg_93351_434x276.jpg