Ce que le handicap de l’autre fait à l’éthique en soi

Ce que le handicap de l’autre fait à l’éthique en soi – Hypo-thèses pour provoquer de la pensée

Dans nos débats sur le handicap, deux conceptions de l’éthique sont en jeu et en conflit.

Une conception qui voit dans l’éthique un système de normes et de définitions a priori, que l’on applique ensuite à différents domaines ou à différentes zones de questions, hors de toute relation explicite à l’humain, à la singularité de la parole et du corps de l’autre. Une conception qui se laisse provoquer par la réalité et qui tente de remonter du scandale, de l’écart, de la faille, de la souffrance, à une nouvelle vision de l’être humain, de ses obligations et de sa vulnérabilité fondamentale.

Poursuivre votre lecture :  PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :