RATZINGER SUPERSTAR MODERNE

On est à peine sorti des 5000 amendements du mariage pour tous et encore tout frais jeté dans le scandale de la viande de cheval Findus qu’une nouvelle donne vient tout changer: Joseph Ratzinger a démissionné !

Ainsi tourne le vent médiatique. Mais au moins j’aurai eu raison sur un point, quand je confiais à une journaliste, en 2005, que ce pape allemand serait sans doute plus moderne que son polonais de prédécesseur. Plutôt que de porter sa croix jusqu’à son dernier souffle, Benoît XVI confesse qu’il est un homme, un prêtre, un pape « moderne » et « normal »: un homme qui prend de l’âge, qui a affreusement mal au dos, qui, de plus, doit en avoir gros sur la patate avec toutes ces combines à la Curie et au Saint-Siège. Alors basta ! Moi aussi j’ai droit à une retraite paisible et studieuse dans un couvent germain, avec mes livres et mes idées. A sa manière, Ratzinger donne un sérieux coup de pouce à la modernisation et à la normalisation de l’Eglise catholique.

%d blogueurs aiment cette page :