WOODY ET L’ANGE GABRIELLE

Dans Minuit à Paris, Woody Allen donne au personnage de Gabrielle (Léa Seydoux) le mot de la fin: c’est dans le présent que se joue l’essentiel. Il faut passer de minuit au matin, au bel aujourd’hui. Gabrielle est l’Ange du Présent, l’ouverture au possible. La nostalgie n’est plus ce qu’elle était. L’Amour peut advenir dans la simple joie de la rencontre.

regard-lea-seydoux

%d blogueurs aiment cette page :